Chaussures et ballon de foot pour Noël d’autrefois

Au pied du sapin, le jour de Noël, la première paire de chaussures à crampons, le premier ballon de cuir sont restés de jolis souvenirs d’enfance.

La Kopa Resistex de 1961

Mes premières chaussures, c’étaient des Kopa, avec crampons moulés. Dans la languette du talon, on glissait le lacet avant de faire la boucle autour du pied puis de faire le noeud sur l’extérieur, comme on l’apprenait à l’école de foot.
 
 
 

Très élégante, la chaussure Ours (même époque)
 J’étais fier de ces Kopa: mon père portait les mêmes. Les copains jouaient encore avec des chaussures toutes noires. Des Ours, par exemple. Celles-ci étaient parrainées par Robert Jonquet, l’arrière central de Reims et de l’équipe de France, et Jean Tokpa, l’attaquant ivoirien qui a joué au Racing de Paris, après Alès et Montpellier.
 
 
 
 
 
  

L'Adidas Chile, en pensant au Mondial 62

 
 Le modèle 62 d’Adidas portait le nom du Chili, où allait se dérouler la Coupe du monde. Le conseiller technique était Albert Batteux, l’entraîneur des Bleus et de Reims. Pas de chance, l’équipe de France ne s’était pas qualifiée. Déjà, le marketing ne pouvait pas tout. 
Les crampons étaient vissables. On commençait à voir les « alu » remplacer les cloutés. Mais ça, c’était pour les grands. Bientôt, les méchants allaient même les limer, parfois,  pour les rendre plus acérés…
 
 
 
 
 
Mais, quelque soit la marque des chaussures, l’important c’était de bien frapper dans le ballon. Avant l’arrivée des ballons plastifiés (Adidas, avec le célèbre Telstar), c’était le plus souvent l’illustre ballon « Scaphandre » de chez Hungaria qui faisait notre joie. Mais aussi nos souffrances quand le cuir était imbibé d’eau et alourdi par la boue. C’est comme ça qu’on progressait dans le tir du cou de pied…

Ah! les panneaux ronds des ballons Hungaria

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Si, au siècle suivant, vous avez retrouvé quelques-uns de ces modèles d’autrefois, gardez-les précieusement. Ce sont devenus des collectors. Ou offrez-les. Cela fera, comme jadis, un très joli cadeau de Noël.
Ces images sont des « réclames » parues dans la presse sportive de l’époque.
 
Didier Braun 
Advertisements

4 réponses à “Chaussures et ballon de foot pour Noël d’autrefois

  1. Et les ballons à lacets!bien graissés!et les crampons barrettes!
    (j’ai dirigé plus tard la Marque Patrick)

  2. stefanaggi jean michel

    helas je n’ai gardé ni l’un ni l’autre !
    mon ballon scaphandre je l’avais eu a noel 57 je crois , et les Kopa resistex en 59 ou 60 ;avant j’avais eu une paire a crampons en cuir , qu’on clouait sur la semelle en cuir elle aussi .
    ces chaussures n’avaient aucune souplesse et aucun rembourrage
    alors les « KOPA » c’etait une revolution ! crampons moulés sur la semelle en caoutchouc !!!
    le ballon imbibé d’eau et de boue pesait une tonne , avec le pied ça pouvait aller mais quand il fallait mettre la tête , …..ou lala !!!

  3. Le lacet … L’omniprésence du lacet sur les chaussures (quelle longueur !), sur les ballons « marrons » (quelle épaiceur !) et … sur les maillots : véritable acteur d’une forme d’élégance de l’époque ! Double noeud, noeud papillon, simple noeud, pas de noeud …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s